AideEtat.com - Toutes les aides financières pour les particuliers

Allocation aux demandeurs d’emploi en formation

Bénéficiaire

Si vous entreprenez une action de formation prescrite par Pôle Emploi pendant que vous percevez l’allocation d’assurance chômage, vous pouvez bénéficier d’une indemnisation à l’expiration de vos droits.

Conditions d’attribution

Ouvrent droit à cette allocation, les formations qui mènent à une qualification reconnue et permettent d’acquérir un emploi pour lequel des difficultés de recrutement sont identifiées.

Montant et durée

Le montant journalier de l’indemnisation est le même que celui dont bénéficiait le demandeur le dernier jour de son droit à l’assurance chômage. Il est versé tout les mois pendant la période de la formation. Toutefois, la durée de l’allocation cumulée à celle de l’assurance chômage ne peut dépasser 3 ans.

Formalités

Renseignez vous sur les emplois reconnus auprès de Pôle Emploi (www.pole-emploi.fr) ou contactez votre conseiller.

 


Aide aux frais associés à la formation (AFAF)

Bénéficiaires

Les demandeurs d’emploi qui suivent une action de formation dans le cadre de leur PPAE avec Pôle Emploi, peuvent prétendre au versement d’aides destinées à compenser les frais de transports, d’hébergement et de repas.

Conditions d’attribution

La prise en charge est assurée si la formation se déroule à plus de 60 km aller-retour de votre lieu de résidence.

Montant et durée

L’aide est calculée comme suit :

- Frais de transport : 0,20 €/km multiplié par le nombre de jours de formation.

- Frais de restauration : 6 € par jour.

- Frais d’hébergement : 30 € par nuitée, dans la limite des frais engagés.

Le montant de l’aide est limité à 665 € par mois et 2 500 € pour l’ensemble de la formation. L’aide au transport et l’aide à l’hébergement ne sont pas cumulables.

Formalités

Suite à l’entrée en formation, vous avez un mois au plus tard pour effectuer votre demande d’aide auprès de Pôle Emploi. L’aide à l’hébergement est accordée sous réserve de justificatifs.


Aide différentielle de reclassement (ADR)

Bénéficiaires

Les plus de 50 ans ou les demandeurs d’emploi indemnisés depuis plus de 12 mois peuvent bénéficier de l’ADR lors d’une reprise d’activité dont la rémunération est inférieure à la précédente. S’il s’agit d’un CDD, sa durée doit être d’au moins 30 jours.

Conditions d’attribution

Votre nouvelle activité ne doit pas être exercée chez le dernier employeur. La rémunération doit, pour le même volume de travail, être au plus égale à 85% de 30 fois le salaire journalier de référence ayant servi au calcul de l’ARE. Vous ne devez pas bénéficier du cumul de l’ARE avec une autre rémunération liée à votre activité réduite ou occasionnelle.

Montant et durée

Le montant mensuel de L’ADR rejoint la différence entre 30 fois le salaire journalier de référence ayant servi au calcul de l’ARE et le salaire brut mensuel du nouvel emploi.

Son versement est mensuel, sous réserve que votre contrat de travail soit en cours, sans toutefois excéder la durée maximale de l’ARE et dans la limite d’un montant total plafonné à 50% des droits à l’ARE demeurant le jour de l’embauche.

Formalités

Vous devez faire une demande auprès de Pôle Emploi.